Où l'on voit Noël se rebiffer....

NOEL était mon nom

Mon nom est Noël, c'est pas un nom, c'est un gag !
Tous les ans c'est pareil, le soir du réveillon,
J'entends mon nom sans arrêt:
Oui ?
Qui ? Moi ?
Quoi ?
J'suis là !

Mais non !
Pas toi !
Arrête de faire l'idiot…..

Et, moi j'en ai vraiment marre,vraiment pas drôle d'être
Noël au moment de Noël ! J'me suis dit un beau soir.
Y a pas, faut que ça change ! On ne m'y prendra plus !
Sur cette résolution empreinte d'un soupçon de menace
Noël claqua la porte de sa chambre…
Noël se mit au lit…

Le sommeil ne tarda pas à le prendre.
Il n'était pas très fatigué pourtant…
Son sommeil était agité, comme pris par un cauchemar.
Tout à coup, en sursaut il se réveilla….
Quelle était cette odeur âcre, et cette chaleur qui lui envahissaient la figure?

Il se tourna brusquement vers la porte, mais la porte avait disparu…
À sa place, une espèce d'ondulation translucide, comme un rideau d'eau.
Inconsciemment comme en rêve, il se glissa hors du lit, et se diriga vers la ….. forme.

Là, l'odeur se fit plus forte, la chaleur plus prenante et moite.
Il porta la main à son front, pourtant il était tout frais.

Soudain ce fût là……
Juste derrière lui, un grattement rapide
Comme si un énorme rat rongait le plancher. Tremblant d'angoisse Noël se retourna lentement.

Une masse sombre se dessinait dans l'embrasure de la fenêtre.
Si énorme, qu'on se demandait comment cela pouvait tenir dans si peu d'espace.
Une…bête ou, du moins un être tenant du hanneton et de l'escargot,
se dressait devant lui, ses antennes balayaient l'air en de grands sifflement, ses pattes griffues sortaient d'une carapace spiralée, hérissée de plaque cornées.

Noël, pris de panique, essayant de se protéger courru se glisser sous son lit, il n'eut pas le temps d'y arriver…
Stoppé net par une des patte qui vint aggripper son épaule.
et comme un sifflement une voix se fit entendre, ….

N'aies pas peur…Noël, je suis l'attrape-rêves chargé de ton voyage !

Vues : 229

Y répondre

Réponses à cette discussion

ou l'on voit des animaux très particuliers...

D'une traction rapide il hissa Noël sur son dos rugueux.

Il n'en menait vraiment pas large notre ami Noël, son visage passant par toutes les teintes de l'arc-en-ciel.

Il avait comme l'impression d'un mauvais rêve, d'avoir des hallucinations.
Son pouls s'était comme arrêté, ou alors, était-ce l'antichambre de la mort.

Et comme pour lui donner un semblant de réponse, l'animal s'élança et en deux bonds traversa la porte de lumière.
Noël ayant, par réflexe, cramponné à deux mains les antennes de l'animal.
Un souffle rugissant les enveloppa, la lumière se fit aveuglante, cela roulait, tanguait, une impression d'immense glissade sur un toboggan.
L'accélération se poursuivit, la lumière passa par des tons bleus, vert, orangés et brusquement, sans un à coup, …..
Arrêt complet, un silence impressionnant après les rugissements de la descente.

L'attrape-rêves (à usage unique) dans un souffle s'effondra et s'évapora en une nuée de poussière scintillante.
Noël, assis sur le sol, avait du mal à réaliser. Enfin quand on dit le sol, il s'agissait plutôt d'une espèce de matière mi-molle, mi-ferme, comme…..
Comme, non…ce n'est pas possible !?

C'était une gigantesque baleine-spi….Et à la stupéfaction de Noël, celle-ci ne nageait pas, non elle avait tout simplement, au millieu du dos, un mat avec une immense voile en bi-carbon-fluo-compact (les spécialistes apprécieront..), et elle glissait doucement ainsi sur….la neige. Un immense désert de glace et de neige à perte de vue.

La baleine-spi allait bon train, il faut dire qu'elle avait aussi les patins-réactifs-turbo-prop.

On fut bientôt en vue d'une espèce de gros monticule à la forme bizarre, il ressemblait à s'y méprendre à un cornet de glace renversé.

De ce "cornet" jaillissait à flot continu une multitude de petits êtres, avec bras et jambes, tête et tout et tout, la seule différence qu'ils puissent avoir avec des petits d'homme, à part leur taille, c'était qu'ils étaient dotés d'une poche ventrale et dorsale.
Pour tout dire, on aurait dit des polichinelles de poche. Ces poches étaient emplies à ras bords d'une masse de paquets multicolores.
C'étaient les lutin-bi (bi pour deux poches…nous verrons plus loin ce qu'il en est des autres habitants, lutin-un et lutin-tri …)

Après un virage de plusieurs kilomètres de long, la baleine-spi sortie les aérofreins latéraux et arrivant doucement sur son aire, ouvrit son énorme bouche et laissa filer l'ancre-morse.

De la bouche béante se déversa une foultitude de lutins venant pour charger d'autres colis et dans un manège incessant les autres prenaient leur place dans la baleine-spi.

Une sonnerie stridente et saccadée, un sourd grondement provenant du sommet du cornet firent tressaillir Noël, lentement comme un tremblement de terre, des blocs de neige et de glace se mirent à……
quel suspense... Il faudrait qu'on te trouve un illustrateur... :)
Mais revenons à nos….lutins, nous savons déjà que les lutin-bi avaient deux poches, une devant et l'autre derrière, mais quand était-il des lutin-un et des lutin-tri ? (plus commodément surnommés: "tin-t'un" et "tin-tri").

Il faut vous dire avant tout que, mais vous l'aviez sûrement deviné, nous trouvions dans une région appelée Ice-Glacing-Pool (ce qui signifie en un langage accessible au profane, le centre de glace). Et ce centre était le GQG du…..je ne sais si je peux prononcer son nom….???
Bon on dira le *GQG du Boss !
*Ndlr: l'auteur a omis de donner la signification du sigle GQG, la voici in-extenso: Garez-vous-au-Quai-de-la-Gare avant le départ, ceci nécessitait bien une petite mise au point

Et là était le véritable "standing of triage" de l'univers ludo-joujoudrome.

Une plate-forme unique en son genre qui avait nécessité la mise en œuvre de pas moins de 32453 tétragigamégapix/ns convertis en kg/joules= 14356754398876,67.

Elle comportait 72 niveaux en strates et substrates, les lutins se déplaçaient aisément en pensée dans des couloirs de glace translucides, en effet c'était là leur mode de locomotion, la pensée: bien simple, on pense à l'endroit voulu et hop ! un clignement d'œil et on est parti, vitesse réglementée par le boss.
Il y avait bien parfois, quelques bugs, comme celui du luti-un atteint d'un léger défaut de vision et qui, au lieu de cligner d'un seul œil, cligna par mégarde des deux et se retrouva parti dans deux directions à la fois. Il ne fallut pas moins 4765 chercheurs pour rassemblés les diverses pièces du lutin-un.
Revenons à notre première digression (ou était-ce la deuxième…?); l'origine du nom des lutins (un et tri).

- Le lutin-un

Comme son nom l'indique ou plutôt ne l'indique pas, le lutin-un n'est pas un, non il est lutin-un de par sa capacité exceptionnelle à……..
faire les paquets, c'est donc le lutin-one-of-packaging (LOOP) tout simplement. Certain l'appelle "la boucle"… on se perd en conjectures sur le sens de ce surnom, nos plus éminents spécialistes en linguistique s'y sont cassés les dents.


-Le lutin-tri

Là c'est beaucoup plus facile à comprendre le lutin-tri est celui chargé du tri final des paquets, destinations, poids, gabarit, etc. Donc tri = Très-Rarement-Identifiables bien évidemment.

Voici après ces explications extrêmement indispensables à la suite de l'histoire, afin de comprendre pourquoi ces appellations des différents lutins, qui se révèleront totalement superflues, mais…il fallait quand même le souligner!

Nous en étions donc……

Alors que le sifflement se faisait de plus en plus strident, des blocs glaces énormes se détachaient du cornet de glace, les lutins ne semblaient pas effrayés pour autant et vaquaient à leurs tâches.
Pour finir par dévoiler, par découvrir totalement la structure qu'ils recouvraient….

C'était une espèce de grand siphon, le bec non recourbé vers le sol mais plus dirigé selon un angle NNE d'azimut 66°, plus simplement dit, légèrement orienté vers le ciel en direction Nord, Nord est.

Des lutins par centaines se précipitèrent vers le monument, heureusement le service de la gendarmerie locale (le GIGN, Goal-Idoine- Gare-Notoire) était présent pour maintenir la ruée hors du périmètre de sécurité.
Le sifflement se tu, un silence chaleureux s'en suivit, une porte escamotable se détacha en pivotant de la paroi brillante……

Et le ….Boss fit son apparition !!!
Mais nous avions oublié notre héros, Noël !!!
Que devenait-il dans tout ça?
Rappelez-vous…..nous l'avions laissé au débarcadère de la baleine-spi.

Tout abasourdi et sonné, Noël se remit sur ses pieds, les yeux ébahis, il regarda autour de lui, essayant en vain de trouver un repère raisonnable dans cet univers fantastique. Il n'eut pas trop le temps de réfléchir, un cortège d'officiels vint à sa rencontre.
Cette délégation était composée du chambel-lent (Limphatique-Eunuque Nouvellement-Turiféraire), de la traductrice-troglodyte (elle parlait en effet plusieurs langues et habitait une niche creusée à même le flanc de la banquise), et des gradés de la Gendarmia-Nationala venus là pour s'assurer que la personne était bien en règle (notamment le contrôle du nombre de globules, le passage de globules en surnombre étant fortement prohibé).

Les membres étaient tous des personnes comme vous et moi, enfin plutôt comme vous, parce que en ce qui me concerne…..mais ceci ne vous regarde pas!

Après les salutations d'usages et contrôle stroboscopique des globules, Noël accompagné de la délégation, fut dirigé vers la base du cornet de glace. En approchant on pouvait distinguer, se détachant imperceptiblement de la glace, une structure en forme de polyèdre-dodécagonal qui tournait sur elle-même en de lents mouvements de va et vient. Pour passer la porte il s'agissait de calculer le moment exact où elle se trouvait à passer devant vous.
Un portier-calculator était à disposition pour ceux qui, honte à eux! , n'avait pas été jusqu'au BAC (Brevet d'Accession au Calcul).
Passons rapidement sur les détails techniques, Noël se retrouva dans une vaste salle, le long des parois, se trouvaient placés des espèces d'écrans mous, faits d'une matière organique proche de celle des méduses. Les écrans étaient tous allumés, mais le plus étrange c'est qu'il ne semblait pas y avoir de liaison quelconque avec le réseau électrique.

Un ronronnement continu s'échappait du dessous de l'écran.
Intrigué, Noël s'approcha et examina la partie inférieure, ce qu'il découvrit
ne laissa pas de le surprendre….

Le bruit provenait en effet du dessous l'écran, Noël très curieux comme tous les enfants de son âge (au fait, vous ai-je dit son âge? Et bien, il a……..l'âge d'être un enfant), s'approcha et en se penchant il put distinguer la cause de se raffut.
Une chaîne était reliée à un pignon qui actionnait une petite dynamo, cette chaîne pénétrait dans le sous-sol où elle était mue par l'action d'une foultitude de mulots avancant sur un tapis roulant.
Bien sûr les mulots n'auraient certainement pas agit de la sorte sans une motivation extrème, quelque chose qui parle à leurs sens.
Pour cela les lutins avaient organisé, juste au bout du tapis roulant, une séance de……. Streep-tease !!!!

Ah! mais, me direz vous, ce n'est pas correct, il y a des enfants ici…etc…!!!

Le strip-tease était bien évidemment adapté à nos mulots:

Sur un immense plateau étaient alignés une ribambelle de babybel avec leurs belles jupes colorées, une musique suave et suggestive rythmant la manœuvre, des mulots fromago-rétifs effeuillaient lentement les globes appétissants.

Noël était vraiment épaté et ravi, continuant sa visite il arriva près d'un comptoir derrière lequel officiait un étrange personnage, coiffé d'un couvre-chef en forme de lanterne. C'était apparemment un disciple du fabuliste Ésope. ( lui manquait juste le tonneau….)

Et que cherchez-vous, jeune homme?
Noël essayait de bafouiller quelques explications embrouillées.

Moi, je suis là pour la lumière ! Lui dit l'homme au chapeau-lanterne.
La lumière, c'est mon rayon ! …Dit-il en s'esclaffant.

Vous voulez une lumière-lumineuse, une lumière-joyeuse ou une lumière-de-l'âme, attention pour la lumière-de-l'âme il y a une condition obligatoire, il faut que vous présentiez un certificat d'aptitude à la conduite des lumières-d'âmes !

C'est que, vous voyez jeune homme, ces lumières sont très très fragiles, et pour les remplacer il nous faut plus de dix ans de collectes d'âmes-pures, la denrée étant très difficile à capturer, nous sommes obligés de les appâter à la BA ( Baliverne Active).

Voyant que Noël n'arriverait pas à se décider, l'homme-au-chapeau-lanterne se chargea lui-même de choisir, il opta pour la simplicité, la lumière-lumineuse.

Il entraîna d'office le garçon vers une sorte de véhicule adapté à la circulation extra-glaciale.
Noël était installé à l'avant d'une grosse bulle molle semblable cette même matière qui formait les écrans.
Apparemment, cela allait être à lui de piloter cet engin, l'homme s'était éloigné aussitôt, non sans avoir auparavant déposer la précieuse lumière-lumineuse dans l'habitacle.
Noël se demandait bien comment il allait conduire cet engin, le seul qu'il ait conduit jusqu'à présent était sa voiture à pédale, et il avait beau chercher, point de pédale ni manette dans cette bulle.

Au-dessus de la tête de Noël il y avait une rangée de lueurs opalescentes qui s'allumaient alternativement.
Machinalement, Noël passa la main devant alors que la lumière était bleue; aussitôt celle-ci se mit à clignoter et une voix douce se fit entendre:

- Bienvenu à bord, nous sommes heureux que vous ayez choisi la compagnie Blue-Ice pour votre transport, nous vous souhaitons un excellent voyage, choisissez votre destination en l'énonçant devant le bas-parleur.

Un écran translucide s'abaissa devant ses yeux avec desssus les diverses destinations, et un tuyau en forme d'entonnoir vint se positionner devant sa bouche (le bas-parleur).

Express glaceriver
Express dortoir (10' d'arrêt)
Personnel chambrée (20' d'arrêt)
GQG (voir les précisions au début)
Salles relax (30s)
Salle de concept-jok (arrêt longue durée)
Salles montage
Salles transformation (lutin-un lutin-tri seulement)
Salle des cartes (réservées aux joueurs)
Salle du PN (privée)
Salles de muscu (réservée au personnel de transport)
….

Il y en avait comme ça plusieurs dizaines….
Noël ne savait vraiment pas quoi choisir, certaines destinations lui semblaient bien bizarre…il se décida pour la salle des cartes, à peine prononcé, la bulle se trouva propulsée à la vitesse V-V (Vraiment Véloce)
dans un boyau de glace.

Tout le long du parcours les lumières changeaient au passage de la navette, c'était en fait un code couleur pour indiquer la vitesse du véhicule:

Bleue = VV (Vraiment Véloce)
Vert = V M (Véloce Moyen)
Jaune = V TM (Véloce Très Moyen)
Rouge = T V (Trop Véloce)

Bien pratique pour repérer les dangereux TGV (TropGrosVéloce) que la navette-jet de la GN avait vite fait d'intercepter grâce à leur super-fondeurs. (pistoletsmitrailleurs au gros sel)

Apparemment la navette de Noël était bien réglée, et passa également sans encombre les divers RADAR (Réel Addictiv Dector Anti Resquilleurs) disséminés sur le parcours chargés de contrôler l'état du véhicule.

Après une série de virages en épingle à cheveu, le véhicule freina brusquement et dans une glissade du plus beau style Candel-oro (chandelle d'or, figure immortalisée par un célèbre lutin-patineur) vint s'immobiliser au pied d'un immense bureau circulaire.

Les personnages présent se mirent à s'agiter en tous sens, levant les mains au ciel, trépignant…. enfin bref en proie à une vive contrariété.
En effet cette arrivée brutale avait complètement bouleversé l'équilibre des structures miniatures disposées sur le bureau.

Il faut vous dire, ce bureau était le centre névralgique pour l'organisation et le dispatching (appelé aussi le cenepood)
Sur sa surface glacée un réseau multicolore était dessiné, le bleu pour les voies prioritaires, le vert pour les chemins buissonniers, le jaune pour les routes vers les pays chauds et le rouge pour les sentiers de montagne.

Mais le plus important étaient les maisons, il y en avait des milliers disséminées sur la totalité de la surface. Elle devait bien faire dans les 50
M/p² (le mètre-pieds carré est l'unité de mesure du lieu, en effet les habitants n'avaient jamais réussi à s'entendre pour savoir laquelle des deux mesures adopter. Son calcul est un peu compliqué et procède d'une dichotomie Euclidienne; un simple programme calculs numériques écrit en pascal).
Ces maisons étaient sensées représenter les habitations de tous les enfants de la planète, ceux ayant, bien sûr, été sélectionnés pour être visités personnellement le grand jour.

Chaque maison ayant des coordonnées bien précises, devait être placée exactement au point de jonction des latitudes et longitudes, en degrés, minutes et secondes. Cette précision étant indispensable au PCF chargé du top-largage (Préposé au Centrage des Paquets).

Aussi on comprend l'émoi causé par le chamboulement du plateau, des milliers d'heures de calculs avaient été nécessaires pour arriver à un ajustement minutieux….
On convoqua aussitôt les lutins cartographes au bureau du boss, Noël y fut également entraîné, il n'en menait pas large, sentant que l'heure était grave et que son avenir s'annonçait très très sombre….
Mais revenons un peu en arrière…

Nous vous avions, il y a quelque temps, laissé entre-apercevoir le …boss.
Nous l'avions vu se présenter à la foule, après l'arrivée de Noël et de la baleine-spi

L'arrivée du Boss était un moment fort dans la vie des lutins, en effet il n'était vraiment en relation qu'avec les chefs et sous-chefs de section, les autres lutins ne l'avaient jamais vu en vrai, de toute la période précédent le solstice d'hiver.

Je dois vous dévoiler, au sujet des lutins, quelques aspects concernant leur vie.
Le lutin est vraiment un être à part. Sa vie est brève pour nous, mais à son échelle elle lui paraît fort longue. Il vit, en général 2690 als, des fois même, les plus vieux peuvent dépasser les 3200 als. (Années Lutines)

Mais, allez-vous me dire, comment peuvent-ils atteindre un si grand âge alors que nous les voyons que durant une année seulement ?

La réponse tient en deux mots méta-méta !

Métabolisme-métagalopant….tout était là !

Leur métabolisme est un métabolisme hyper performant, spécialement adapté à leur activité très spécifique, à savoir: concevoir, créer, réaliser, centraliser, comptabiliser, trier, gérer, stocker, plannifier, transporter, viser, estampiller, empiler, dépiler, éparpiller, égrener, retourner, balancer, embarquer, viser, larguer …….les jouets de noël pour les 2 456 765 874 enfants de la terre…

Un métabolisme qui fonctionnait 30 à 40 fois plus vite que le nôtre, ce qui explique, et cet âge avancé, et cette durée de vie si courte, à nos yeux.

Cela leur permettait de réaliser en une seule de nos année, l'immense tâche qui leur était confiée.

Autre particularité, je pourrais même dire: singularité, ils naissaient adultes. (j'utilise, à dessein, les termes que vous connaissez, mais naître n'était pas, à proprement parler, leur façon d'arriver sur terre, ils explosaient…*)

*Ici je me dois d'ouvrir un chapitre spécial, l'affaire étant si remarquable que quelques mots n'y suffiraient pas…. Ils EXPLOSAIENT !!!
Où trouvez vous tout ça?"lumière lumineuse","lumière jouyeuse","lumière de l'âme"...
C'est joli tout plein et cela me donne des idées!.
J'adore!!.

Vos petits enfants doivent se régaler avec un "faiseurs d'histoires" comme vous!.
Vous devriez le publier...
je vais le lire à "ma chipie" de cinq ans:elle adore les histoires mais elle n'a pas autant d'immagination que vous.

RSS

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Discussion publiée par Or-Tal Kiriati

Would you join a Mystery Skype Session with me?

Loved this idea by Skype, but couldn't connect to other classrooms on their platform. Was hoping to…Plus
2 janv.
MorenaP. La Torre et CLARISSA M. sont désormais ami(e)s
20 nov. 2016
MorenaP. La Torre a mis à jour son profil
20 nov. 2016
Billet de Jan Theuninck
8 nov. 2016
Laura a mis à jour son profil
5 oct. 2016
Michel Truffer a partagé un profil sur Facebook
21 sept. 2016
Vincenzina Pace a laissé un commentaire pour CARLO SCOCCIA
"Benvenuto!"
29 août 2016
CARLO SCOCCIA est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
29 août 2016
SOLANGE a partagé sa vidéo sur Facebook
13 juin 2016
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030342

"Nils et Noah"
17 nov. 2015
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030318

"Margaux & Anna R."
17 nov. 2015
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030310

"Til-Ann & Yoann"
17 nov. 2015

Badge

Chargement en cours…

© 2017   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation