Groupe de Soutien à l'école élémentaire Saint Abanoub, Lubumbashi, Province du Katanga / Support Group for St Abanoub Primary School - Lubumbashi, Katanga, RDC

Informations

Groupe de Soutien à l'école élémentaire Saint Abanoub,  Lubumbashi, Province du Katanga / Support Group for St Abanoub Primary School -  Lubumbashi, Katanga, RDC

Objectif: Promouvoir et encourager l'éducation pour tous les enfants des deux sexes et en particulier ceux en situation difficile

Emplacement : solidarity
Membres : 7
Activité la plus récente : 17 janv. 2012

Présentation

Ecole élémentaire Saint Abanoub

La République démocratique du Congo a un potentiel humain et économique énorme (minéraux, forêts, eau, agriculture, élevage, pêche, etc) , mais figure parmi les pays pauvres très endettés et très corrompus et corruptibles monde. La population croupit dans une misère indescriptible. L'accès aux ressources financières et services de base (santé, éducation, eau potable, les transports, etc.) est difficile pour la majorité de la population congolaise. Les infrastructures de base (routes, écoles, hôpitaux, etc.) sont dans un état de très mauvais état en particulier dans les zones rurales.

Les turpitudes politiques ultérieures 90 ans pour une transition mal négociée, les guerres d'agression et de nombreux conflits armés ont encore plongé le pays dans une grave crise économique et sociale. L'économie de la République démocratique du Congo est l'une des économies les moins compétitives en Afrique, la partie de la RDC des pays les moins avancés, d'être chassés en 2006 parmi les pays les plus pauvres sur dix dans le monde. Sa structure économique est comparable à celle des autres pays d'Afrique centrale, mais son économie est paralysée par une guerre civile larvée qui sévit et un niveau de corruption les plus élevés au monde. La RDC est le pays le plus grand et le plus peuplé du continent africain, mais le niveau de vie reste très faible alors qu'il devrait correspondre aux immenses ressources naturelles du pays (minéraux, bois, pierres précieuses produits agricoles, etc...

Les inégalités sont très marquées. Environ 80 % de la population vivait en-dessous du seuil de pauvreté fixé à 2 dollars par jour. Près de 44% des premières femmes d'environ 22% des hommes n'ont aucun revenu. Les disparités régionales sont très fortes, avec un chômage très élevé avoisinant les 40%, les salaires et les avantages dérisoires à travers le pays.

Objectifs
1. Promouvoir et encourager l'éducation pour tous les enfants des deux sexes et en particulier ceux en situation difficile;
2. Bâtiment et équiper les écoles et d'abolir le système de double vacation (annexe violé, les conditions sanitaires sur l'utilisation des bâtiments ...);
3. Intégrer les actions de la culture de la paix dans le curriculum.

Activités:
1. Construction d'une belle école et son équipement;
2. L'aide alimentaire aux enfants malnutris;
3. Payer des salaires décents aux enseignants;
4. Equiper une école de matériels didactiques adéquats;
5. Les soins primaires pour les enfants contre le paludisme, le choléra et la fièvre typhoïde;
6. Campagne de sensibilisation pour augmenter le taux d'admission;
7. Formation et recyclage des enseignants;
8. Procéder à l'expansion de l'infrastructure d'enseignement;
9. Garantir la qualité et la pertinence de l'éducation dans les villages;
10. Organisation et développement de programmes spéciaux dans l'enseignement primaire pour tous les enfants entre 8 et 14 ans qui ne fréquentent pas l'école primaire ou à certains handicaps.

Environnement:

L'école est située dans un quartier de taudis, pauvre et marécageux dont les résidents sont au chômage. Le complexe de l'Eglise dans laquelle l'école fonctionne n'est assez grande pour contenir les salles de classe, de jeux, des légumes du jardin scolaire pour aider les enfants à être en contact avec la terre et l'agriculture amour. Cela nécessite l'achat de terrains plus vastes susceptibles d'accueillir l'école et des services connexes.

Coopération internationale:

C'est la première fois que 'école ouvre la porte à coopérer avec l'extérieur. Toutes les portes s'ouvrent facilement.

Partenariat:

Si l'école est financée le développement sera attendu. Les nouvelles salles de classe construites, des installations sanitaires améliorées, les nouvelles terres acquises pour l'expansion des activités, de nombreux étudiants vont se multiplier et le programme de la culture de la paix sera établie à l'école et hors de l'école.

Fixer des objectifs:

1. Bâtir et équiper les écoles et suppression progressive du système de double flux;
2. Renforcement de la capacité des enseignants à améliorer les résultats scolaires à l'école;
3. Assurer la qualité et la pertinence de l'éducation,
4. Aider les enfants les plus défavorisés et les orphelins

Contribution à la réalisation:

Ce projet est le plus attendu du Golfe. C'est bonjour aux enfants et aux enseignants. Non seulement pour les bénéficiaires directs, l'Etat congolais en bénéficiera. Parce que la formation est de haute qualité, et fournira du personnel aux gestionnaires de l'école en charge du développement de la nation congolaise.

Thème principal:

Le thème principal est la réhabilitation du Complexe Saint Abanoub école. Equiper une école d'une infrastructure moderne qui lutte contre la pauvreté.

Comment ?

1. Réhabilitation de l'école et de ses annexes: achat de terrains pour la construction de nouvelles salles de classe;
2. Soutien des enfants les plus pauvres et les orphelins, c'est-à-dire, supporter les dépenses d'éducation de ces enfants par mois, les nourrir et les vêtir;
3. Recyclage des enseignants: ils fournissent les moyens d'accomplir convenablement leurs tâches professionnelles.

différents rôles:

1. Les visites régulières des membres de l'école partenaire pour voir comment l'école fonctionne;
2. Partage d'expérience d'enseignement chez les enseignants;
3. Création culturelle des systèmes éducatifs;
4. Créer des liens entre les élèves dans les écoles jumelées;
5. L'extension des relations intercommunautaires.

Communication:
1. Mise en place de lignes internet entre les deux mondes;
2. Echanges réguliers de cartes de Noël et de photographies;
3. Publication d'une brochure en français, en suédois ou en anglais décrivant les activités des partenaires
4. Des visites régulières ou des enfants ou des enseignants de deux écoles réunies.

l'ordre chronologique:


• Construction d'un bel immeuble de 6 salles de classe;
• Aide alimentaire pour les enfants souffrant de malnutrition;
• Versement de salaires décents pour les enseignants;
• Équipement d'une école avec du matériel didactique adéquat;
• Soins primaires contre le paludisme, le choléra et la fièvre typhoïde chez les enfants;
• Campagne pour augmenter le taux d'admission;
• Formation des enseignants;
• Extension des infrastructures éducatives;
• Garantir la qualité et la pertinence de l'éducation dans les villages +
• Organisation et développement de programmes spéciaux dans l'enseignement primaire pour tous les enfants entre 8 et 14 ans qui ne fréquentent pas l'école primaire ou qui présentent certains handicaps.


Participation au projet:

• Oui! Ces enfants sont impliqués dans le projet parce qu'ils sont les premiers bénéficiaires et qu'ils ont le désir d'être pris en charge;
• Ils sont bien conscients de la protection des actifs à leur disposition;
• Ils doivent connaître leurs bienfaiteurs;
• Ils sont formés à aimer le monde et son peuple, et à coopérer avec eux quand ils deviendront des adultes
• L'aide en cas de nécessité.

Besoins Scolaires :

Etat des besoins :
N°Quantité Nature Prix Unitaire Prix Total Total Général
01 2.000 Briques pour l’achèvement de murs et construction de toilette 0.25 $ 500 $500 $
02 4 Transport briques 100 $ 400 $ 400 $
03 17 Sacs de ciment pour l’achèvement de murs et la construction de toilette 25 $425 $
425 $
04 32 Sacs de ciment pour pavement de 3 salles + toilette 25$ 800$ 800 $
05 16 Sacs de ciment pour crépissage 25 $ 400 $ 400 $
06 6 Camions de sable lavé140 $ 840 $ 840 $
07 3 Camions de cailloux 120 $ 360 $ 360 $
08 5 Portes : 3 portes pour 3 salles de classes + 2 portes pour toilettes (filles et garçons) 84 $ 420 $ 420 $
09 8 Fenêtres pour 3 salles de classes + 2 de la toilette 50 $ 400 $ 400 $
10 60 Bancs pupitres en fer plus planche en bois 70 $ 4.200 $ 4.200 $
11 3 Maçons 250 $ 750 $ 750 $
12 3 Aide-maçons 100 $ 300 $ 300 $
13 16 Boîtes de latex 10 $ 160 $ 160 $
14 8 Boîtes peinture à huile 20 $ 160 $ 160 $
15 7 Feuilles de vitres 20 $ 140 $ 140 $
16 Imprévus 500 $

17 Total Général 10.755 $


Autres besoins :

Uniformes et cartables


Livres :

Ordinateurs et photocopieuses: Oui
Footballs : Oui
Craies :`


Questions ouvertes (Optionnel) :


Les problèmes et défis dont l’éducation en Afrique souffrent :

- Manque de beaux mobiliers et immobiliers pour atteindre les objectifs de l’enseignement ;
- Le non paiement du personnel enseignant et manque de leur encadrement ;
- Mauvaise orientation des enfants après le cycle primaire suite à la pauvreté de leurs parents ;
- Pas de marché d’emplois ;
- Malnutrition des enfants et leurs conditions de vie difficiles ;
- L’éducation primaire non obligatoire et la non gratuité de l’enseignement élémentaire pour tous les enfants d’âge scolaire.
- La prise en charge des enseignants par les parents à tous les niveaux ; alors que ces parents sont mal payés ;


Propositions pour fixer ces problèmes et défis :


Construire et équiper l’école et supprimer le système de double vacation (horaire bafoué, conditions sanitaires, sur utilisation des bâtiments…)
Promouvoir une éducation professionnelle, technique et d’apprentissage des métiers au niveau secondaire,
Promouvoir et encourager l’éducation pour tous enfants et surtout ceux en situation difficile,
Garantir l’effectivité de l’obligation et de la gratuité de l’éducation de base formelle comme objectifs en rapport avec la réduction de la pauvreté dans l’enseignement ;
Former et renouveler les enseignants.

Notre espérance et comment aider:


Bon encadrement des élèves et du personnel enseignant ;
Une bonne orientation vers les options techniques de qualité ; construction d’une belle école et son équipement. Combattre la malnutrition de nos élèves.

Pour l’école Saint Abanoub:


Père Angelos, Porteur du projet

Adresse : 855, Avenue des Plaines, Quartier Bel Air, Commune Kampemba
Ville de Lubumbashi- Province du Katanga- Quartier Batumbula - République Démocratique du Congo
Courriel: cosccet_inter at yahoo.fr cosccet at gmail.com

Forum de discussion

L'école élémentaire Saint Abanoub - Etat des lieux 1 réponse

Bonjour,Nous allons dans cette discussion réunir toutes les informations nécessaires sur un plan matériel de l'état actuel de l'école pour monter un dossier de faisabilité ...Père Angelos, peux tu…Continuer

Démarrée par Vincent Mespoulet. Dernière réponse de Père Angelos Nyembwe 17 sept. 2010.

Une étude sur les enfants des rues à Lubumbashi / A study about homeless children in Lubumbashi

Sous un titre un peu "sécuritaire", cette étude contient une très intéressante analyse sociologique et linguistique de la vie des enfants des rues à Lubumbashi, réalisée par Olivier Kahola Tabu et…Continuer

Démarrée par Vincent Mespoulet 11 sept. 2010.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre du groupe « Groupe de Soutien à l'école élémentaire Saint Abanoub, Lubumbashi, Province du Katanga / Support Group for St Abanoub Primary School - Lubumbashi, Katanga, RDC » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Commentaire de Père Angelos Nyembwe le 8 novembre 2010 à 11:12
Dear Gianina,
Thank you for your message this morning. God also help through the people.
Love and Peace.
Commentaire de Gianina Buruiana le 8 novembre 2010 à 10:36
Regrets and sorrow for the situation in your town, Pere Angelos!
God help you...
Commentaire de Père Angelos Nyembwe le 13 septembre 2010 à 17:28
A ma soeur et amie Gianina.
Merci pour votre commentaire. Embrassez les enfants du Congo étant les vôtres. Militez pour leur rencofort. Invetez beaucoup d'amis à soutenir ces enfants. Vers la fin du mois de Novembre la pluie va déranger. Il n'y a ni porte ni fenêtres ni pavement. Nous sollicitons votre bienveillance pour aider ces enfants à se retrouver aimer. C'est votre compréhension et votre assistance qui soulegeront leur pauvre esprit. Rémuez le ciel et la terre pour soulager tant soit peu leur misère.
Bien à vous/
Commentaire de Père Angelos Nyembwe le 13 septembre 2010 à 17:23
Je réponds d'abord à mon très cher ami Vincent avant de répondre à mon amie Gianina.
Cher Vincent,
Merci pour votre intervention. Je n'ai jamais été religionaliste. J'ai répondu à la question de ma soeur Gianina qui voulait me connaître. Je suis pour tous. La religion? Hum! Nous sommes serviteur de Dieu. Nous voulons redresser l'humanité. Nous tolérons la croyance de chacun de nous. Ce qui est essentiel, éviter la violence.

Quent aux enfants, je vous mettrai en contact avec leurs déclarations. Ils seront contants de vous parler. Je vous ajoute ceci pour la meilleure compréhension :

Le phénomène « enfants de rue » est un « casse-tête ». Ces enfants constituent une bombe à retardement. Aujourd’hui, les gens ont l’habitude de minimiser ce cas. Mais c’est un cas qui déstabilisera tout un système.
A Lubumbashi, il y a certains quartiers qui font peur d’y passer la nuit. Ces enfants font de guets-apens pour subtiliser les biens de personnes sans défense, telles que les femmes. Ils violent aussi. C’est devenue monnaie courante. Ils se droguent et agissent même pendant la journée au vu des agents de la police. Ces derniers sont inactifs. De fois ils sont aussi l’objet de menace de la part de ces enfants. Car ils sont violents. Ils emploient des gourdins, des pierres… pour se défendre.

Comment ces enfants sont-ils devenus enfants de la rue ?

Il y a des causes lointaines et prochaines.

Parmi ces causes, nous dénombrons :
• La pauvreté des parents. Les travailleurs de l’Etat sont très mal payés. Ils vivent grâce à la mendicité. Avec leur salaire de 20 $ américains ils peuvent jamais nouer les deux bouts du mois. A moins que la mère crée une activités informelles : vendre des cacahuètes le long de la rue. En faisant ce genre de commerce, elle est aussi victime de tracasseries policières. Elle est traitée de commerce pirate. Quel sera le sort des enfants ? Quitter le toit paternel et se rendre sur la rue. Que fera-t-il sur la rue pour vivre ? Aller travail au marché : laver des vaisselles et servir les clients et puis se choisir une véranda d’un magasin pour dormir et se couvrir les cartons comme couvertures. Ils sont exposés aux intempéries et à d’autres menaces telles que les maladies, famine et consort.
• Le divorce des parents entraîne les enfants à se choisir la rue.
• Le décès de l’un des parents déséquilibre le foyer. Si c’est la mère qui se remarie, son nouveau partenaire ne supportera pas la présence des enfants qui ne sont pas les siens.
• Le tribalisme entraîne la perte d’emploi de parents indésirables ;
• L’épuration ethnique secoue les familles, cause de perte de vie humaine et crée l’instabilité de foyer.
• Le chômage : 99% de parents vivent péniblement. Ils pataugent et comment encadrer les enfants ? C’est une question.
• Le phénomène dit « sorcellerie » amène les enfants à être exilés de chez eux. Aucun membre de famille ne tolère d’héberger un enfant accusé de « sorcier ». Il est traité d’un destructeur de la vie. Il n’y a que la rue qui accueille ces enfants.
• La guerre contribue énormément dans la misère des enfants. Car certains enfants perdent les parents : soit ils sont tués ou déportés ; soit ils se séparent des routes lors de la fuite.
Remèdes :
• Encadrement des enfants de la rue pour leur apprendre un métier ;
• Ouvrir un centre pour leur éducation formelle, surtout les enfants à l’âge scolaire ;
• Réinsérer ces enfants dans la vie communautaire.
Commentaire de Vincent Mespoulet le 13 septembre 2010 à 10:59
Je suis agnostique mais profondément tolérant envers toutes les religions, car il y a bien des moyens de vivre sa foi... Merci pour ces indication Père Angelos. Une de mes contributions en tant que professeur d'histoire sera justement aussi d'éclairer la situation actuelle et passée du Congo. A partir de là, toutes les indications que tu donnes comme dans ton dernier commentaire sont très précieuses. Il nous faut en effet développer des ressources pédagogiques pour intéresser les jeunes Européens à la situation du Congo. Car au-delà de la construction des 3 salles de classes, l'objectif à long terme sera sans doute d'iader ces enfants à communiquer avec d'autres enfants de la planète. L'un de mes livres de chevet lorsque j'étais jeune était "Au coeur des ténèbres" de Joseph Conrad (Heart of Drakness). Ce livre m'a marqué à jamais...
Commentaire de Gianina Buruiana le 13 septembre 2010 à 10:37
Père Angelos,
Je suis tres contente que vous etes Orthodox. J'ai rien avec les autres confession. Nous sommes tous freres. Mais je suis tres, tres heureux que vous etes Orthodox. Parce que moi, je suis Orthodox aussi!
Dieu nous aide!
Commentaire de Père Angelos Nyembwe le 13 septembre 2010 à 9:49
C'est vrai Vincent. Les enfants de rue sont légion pas seulement à Lubumbashi, mais à travers les grandes villes de la Province du Katanga, entre autres Likasi, à 120 Km de Lubumbashi, à Kolwezi, Plus de 300 km de Lubumbashi. Avec la fermeture de la MIBA, l'entreprise d'exploitation de diamant à Mbuji Mayi, chef lieu du Kasaï Oriental; une province qui avait connu dans des années 92, l'afflux suite au refoulement des Kasaïens au Katanga. Les enfants ayant perdu leurs parents reviennent au Katanga pour la survie. Ensuite, les enfants venus de l'Est de la Province où il y a eu la guerre actroce menée par les chefs Maï Maï.
Certains enfants quittent les maisons familiales suite aux misères. Ils ne supportent pas la faim dans des familles; ils préfèrent voler de leurs propres ailes. Ils vivent aux marchés et ailleurs. Il y en a qui se sont rendus dans des mines pour y travailler.
Certains enfants sont refoulés des maisons parentales à cause de leur sorcellerie. Certains pasteurs pentecôtistes les dénoncent d'être sorciers et d'êtres les causes de malheurs dans leurs familles. Surtout ces derniers cas s'enregistrent souvent dans familles divisées : là où il y a eu des divorces. les marâtres supportent difficilement les enfants issus du premier mariage..
Commentaire de Père Angelos Nyembwe le 13 septembre 2010 à 9:17
Bonjour Gianina Buruiana,

Je vous remercie pour votre soutien aux enfants du Congo. Je suis un prêtre Orthodoxe d'obédience Copte. J'ai été ordonné en la Cathédrale Saint Marc du Caire (Egypte) le 14 Novembre 1999 par Sa Sainteté le Pape et Patriarche d'Alexandrie, Chénouda III.
Après mon ordination, je me suis convenu d'aider les démunis, les malades et ceux qui sont dans le besoin, même ceux-là que la justice humaine condamne sans raison d'être condamné.
Le Congo est un pauvre riche en ressources minières; mais son peuple est plus en plus pauvre. Vous devez comprendre. Le congolais n'est pas responsable de son destin. Il y a une main noire qui dirige ce pays. Pour piller ses richesses, on organise les guerres pour distraire l'opinion. Ce sont les pauvres : les femmes et les enfants qui meurent comme des gibiers.
C'est pour cela que nous avons initié ce projet pour aider ce qui ne sont en mesure d'être embrassés par ceux qui se sentent vivre.

je suis à votre disposition ma soeur. Bien sûr, je mentionne votre nom parmi mes amis et parmi ceux-là que je cite leurs noms pendant mes prières personnelles et liturgiques.

Soyez bénie.
Commentaire de Gianina Buruiana le 13 septembre 2010 à 0:08
Père Angelos,
Je rejoints votre Groupe de Soutien dans un sens de solidarité avec votre cause que je respect beaucoup. Je veux dire que assumer une cause sociale et specialement une concernnant l’education c’est très noble quand existe de prêtres qui font rien d’autre que encourager les fidèles de s’accomoder avec leus destin humil et d’attendre la récompense dans le ciel.
Quelle est votre confession ?
En rapport avec votre situation, en parlant de la pauvreté et la douleur de mon peuple roumain c’est embarrassant.
J’ai vu les photos de vos enfants. Mais moi j’avais un colegue congolais à L’Université et je sais bien comment ils sont beaux et merveilleux les persons de votre pays.
Dieu vous protége dans votre intentions, vous et vos enfants et compatriots.
Et mentionnez nous, les pécheurs dans vos prières.
Je vais essayer d’être près de vous pas seulement dans un sens déclaratif.
Au revoir Père, jamais adieu, mais A Dieu !
Commentaire de Vincent Mespoulet le 11 septembre 2010 à 20:06
Merci Vincenzina et Gianina d'accorder de l'intérêt à la démarche d'Angelos en république démocratique du congo. Ce qui pourrait être très utile, quand vous avez le temps, c'est de traduire en italien et en roumain le texte d'Angelos, même s'il est un peu long... Car on va lancer une campagne de souscription/donation pour aider à trouver les 10 000 $ dont il a besoin pour construire une école digne de ce nom pour les enfants du bidonville de Kampemba.
 

Membres (7)

 
 
 

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Anne-Zahra Chemsseddoha a laissé un commentaire pour Mamadou SOW
"Merci bien !"
Dimanche
Mamadou SOW a laissé un commentaire pour Anne-Zahra Chemsseddoha
"Bienvenue à vous"
Dimanche
Anne-Zahra Chemsseddoha est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
Dimanche
Photos publiées par Vincent Mespoulet
17 nov.
Vincent Mespoulet a partagé sa vidéo sur Facebook
9 nov.
Foucher est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
23 oct.
David SANON est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
6 oct.
Bram est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
1 oct.
Durot est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
25 sept.
Benjamin BEN-LULU est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
13 sept.
Mamadou SOW a laissé un commentaire pour Antonella Moretti
"Bienvenue à vous "
10 sept.
Antonella Moretti est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
10 sept.

Badge

Chargement en cours…

© 2014   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation