Le Martisor en Roumanie - La fête du printemps

Qu’est ce que le "Martisor" ?
Un Martisor (diminutif de "martie - mars") est une fine ganse formée de deux fils tressés, l’un blanc et l’autre rouge, auxquels on attache une petite figurine en bois ou en métal (un cœur, une lettre, une fleur, un ramoneur, un fer à cheval ou un trèfle à quatre feuilles), qui joue le rôle de porte-bonheur.
Pourquoi le rouge et le blanc ?
Parce que le rouge symbolise l’hiver et le blanc est le symbole du renouveau, du printemps.
On porte le "Martisor" attaché au revers des vestons ou noué au poignet. On offre d’habitude des "martisor" aux femmes et des fleurs de printemps (des perce-neige et des violettes) avec le vœu d’avoir un printemps beau et ensoleillé !

LA TRADITION
Le fil rouge-blanc avec une amulette (un écu en or ou en argent, une coquille) était soit noué par les parents au poignet des petits, soit offert par les jeunes hommes aux jeunes filles (ou inversement en Moldavie), soit échangé entre filles, avec un souhait de bonne chance, de santé "comme l’argent propre, comme la pierre de la rivière, comme une moule dans l’eau". Les fils étaient le plus souvent rouge et blanc, mais pouvaient être aussi noir et blanc ou argent et doré. Avec le temps, le petit écu a été remplacé par divers objets en or ou en argent, par des amulettes avec des significations les plus diverses, sérieuses, sentimentales ou amusantes.
Le Martisor était offert à l’aube du 1er mars et porté 9 à 12 jours
Dans les villages de Transylvanie, le Martisor , rouge et blanc, en laine, était suspendu aux portes, aux fenêtres, aux cornes d’animaux, aux enclos des moutons, aux anses des seaux pour éloigner les mauvais sorts, les esprits maléfiques et pour invoquer la vie, sa force régénératrice, à travers le rouge, la couleur de la vie elle-même.
Le premier jour de mars était dans les villages des montagnes celui où les filles se lavaient avec l’eau des neiges fondues, pour être belles et blanches comme neige.

UNE TRADITION SPECIFIQUE AUX ROUMAINS
Il s’agit d’une tradition spécifique aux Roumains qui est de toute évidence liée aux pratiques et croyances agricoles. Le premier mars représentait le retour du printemps, qui correspondait au nouvel an, chez les Romains .Mars était le protecteur des champs et des troupeaux, un dieu personnifiant la renaissance de la nature. Chez les Thraces, dont les Daces faisaient partie, les attributs de mars étaient portés par le dieu Marsyas Silen, considéré comme l’inventeur de la flûte droite et dont le culte était lié à la terre mère et à la végétation. Les fêtes du printemps, des fleurs et de la fécondité de la nature lui étaient consacrées.

ARCHEOLOGIE
Sur plusieurs sites de fouille archéologique en Roumanie, on a trouvé des "Martisors" vieux de plus de 8 000 ans, sous forme de petites pierres de rivière peintes en rouge et blanc, ils étaient enfilés et portés comme un collier. Le rouge, lié au feu, au sang et au soleil était attribué à la femme, à la vie. Le blanc, lié à la clarté des eaux, au blanc des nuages, était spécifique à la sagesse, celle des hommes. Le fil entrelacé du Martisor symboliserait alors la cohésion inséparable de ces deux principes, comme ce mouvement permanent de la vie, ou comme un échange des forces vitales engendrant les éternels cycles de la nature. Ces correspondances des deux couleurs aux sexes ont survécu de nos jours dans les traditions de mariage (le sapin de mariage de certaines régions) et d’enterrement.
De toute façon il y a plusieurs légendes autour du Martisor . En voilà une qui est liée à une éclipse du début du millénaire, du temps des ancêtres des Roumains, les Daces. Elle raconte qu’un vaillant garçon est allé retrouver le soleil capturé par un dragon. Après trois saisons, il parvint à l’endroit où le dragon se trouvait et il le combattit. Son sang coula sur la neige fraîche et c’est depuis que le rouge et blanc s’entrelacent pour combattre les maux de l’hiver et annoncer le retour de la nature à la vie.

Vues : 2863

Commenter

Vous devez être membre du groupe « L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Rejoindre L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls

Commentaire de Smaranda Avram le 27 février 2008 à 19:04
Merci, Vincent, d'avoir complété ce que j'avais posté hier soir. J'avais l'intention de continuer, mais voilà que c'est toi qui as complété; ce qui est impressionnant pour un étranger de s'intéresser aux particularités du folklore roumain. A la suite de tes lectures, tu as bien saisi qu'en matière de folklore roumain il y a bien des suppositions quant à l'origine des coutumes, croyances ou rituels qui remontent loin dans le passé. En plus les influences extérieures ou empruntées à d'autres mythologies se sont superposées sur un substrat autochtone, d' où parfois la multidudes des légendes ou variantes. On ne doit pas oublier que la Roumanie a toujours occupé une place géographique privilégiée entre l'Ouest et l'Est.
Certainement BABA DOCHIA est un puissant personnage des légendes populaires .
Pendant les premiers jours du mois de mars (1-9) il y a ce qu'on appelle BABELE, une autre coutume populaire qui puise toujours à la légende de BABA DOCHIA. On dit que pendant cet interval, chaque jour, cette vieille femme enlève un à un ses manteaux d'hiver. C'est une période de l'année où le temps est très capricieux, pareil à cette vieille femme qui essaie de toutes ses forces ''d'empecher l'arrivée du printemps.'' On dit que chacun doit choisir un de ces neuf jours et comme ça; en fonction du temps qu'il fera, toute l'année on aura ou non de la chance.
Commentaire de Vincent Mespoulet le 27 février 2008 à 7:52
Et voici un lien pour apprendre à tresser un martisor...
http://www.kutchuk.com/bougetesmains/martisor/martisor.htm
Commentaire de Vincent Mespoulet le 27 février 2008 à 7:46
Merci Smaranda, pour ce post qui nous plonge dans les traditions roumaines... J'ai trouvé cette légende à propose de l'origine du Martizor... La connais-tu. Visiblement il y en a d'autres...

LA LÉGENDE

Depuis que j'ai découvert cette particularité roumaine, j'ai cherché d'où pouvait venir cette tradition... Et, à travers mes amis, les lectures, le net, j'ai trouvé une foule d'explications et de légendes à propos de cette tradition. Aussi, j'ai acquis la certitude qu'il est fort difficile de donner une explication CERTAINE... Et donc, après avoir pris connaissance des diverses légendes j'ai simplement décidé de vous offrir celle qui m'a paru la plus belle : C'est ainsi que vous allez pénétrer dans la légende de Dochia...

Quelques centaines d'années en arrière, une vieille femme du nom de Dochia avait une belle-fille qu'elle haïssait ! Un jour d'hiver glacial, Dochia lui donna un vêtement particulièrement sale, lui demandant d'aller le laver à la rivière jusqu'à qu'il devienne blanc comme neige...

La jeune femme entrepris de le laver avec force courage mais, plus elle le lavait, plus il redevenait noir ! C'est à ce moment qu'apparu un homme nommé Martisor qui lui demanda pourquoi elle pleurait ? Elle l'informa de son infortune...

C'est alors qu'il lui dit qu'il possédait un pouvoir magique. Il donna à la jeune femme une fleur rouge et blanche (vous voyez l'affaire...) et lui dit de laver une dernière fois le tissu ... et de rentrer chez elle. Quand elle arriva, le linge était blanc comme la neige. La vieille Dochia n'en cru pas ses yeux. Elle n'imaginait pas que sa belle fille puisse réussir le pari... Soudain, elle vit la fleur dans les cheveux de sa bru. "D'où vient-elle ?" dit la vieille, "c'est encore l'hiver".

La vieille crut que le printemps était venu sur la montagne et partit avec son troupeau sur les sommets. En route la pluie froide la prit et arrivée à la cime, Martisor lui apparut... "Comment te sens-tu ici en cette période si froide ?" lui dit-il. "toi qui a obligé ta bru à y venir pour laver le linge au torrent?".

Il dit à Dochia qu'il était le responsable du temps ! Et il disparut... La Vieille Dochia resta seule dans la montagne, le gel vint et la marâtre fut changée en pierre... Tout cela fut le travail de Martisor... et alors vint le printemps !

Source: http://brasov.free.fr/Brasov/martisor.htm

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Discussion publiée par Or-Tal Kiriati

Would you join a Mystery Skype Session with me?

Loved this idea by Skype, but couldn't connect to other classrooms on their platform. Was hoping to…Plus
2 janv.
MorenaP. La Torre et CLARISSA M. sont désormais ami(e)s
20 nov. 2016
MorenaP. La Torre a mis à jour son profil
20 nov. 2016
Billet de Jan Theuninck
8 nov. 2016
Laura a mis à jour son profil
5 oct. 2016
Michel Truffer a partagé un profil sur Facebook
21 sept. 2016
Vincenzina Pace a laissé un commentaire pour CARLO SCOCCIA
"Benvenuto!"
29 août 2016
CARLO SCOCCIA est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
29 août 2016
SOLANGE a partagé sa vidéo sur Facebook
13 juin 2016
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030342

"Nils et Noah"
17 nov. 2015
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030318

"Margaux & Anna R."
17 nov. 2015
Vincent Mespoulet a commenté la photo de Vincent Mespoulet
Miniature

PA030310

"Til-Ann & Yoann"
17 nov. 2015

Badge

Chargement en cours…

© 2017   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation