Ce qu'est la verité? Existe-t -elle la verité? et où est? : Luigi Pirandello, Così è se vi pare / Che cos'è la verità? Esiste? e dov'è?

Botticelli, La verità e la menzogna da La Calunnia, 1494-5, Firenze, Uffizi



Demain ma classe 3^D ira voir à l'Amphithéatre Flaiano de Pescara, le spectacle Così è se vi pare de Luigi Pirandello. Donc ce matin on a parlé de cette oeuvre et on a discuté ce qu'est la verité.

Existe -t -elle? et, s'elle existe, où se trouve? on peut la reconnaitre facilement?

Et, aujourd'hui qu'il semble si facile avoir la realité toujours sous nos yeux, nous sommes vraiment capables de la voir ou il est encore plus difficile la reconnaitre, fragmentée comme elle semble, en milliers de points de vue? Est donc la verité rien plus que perception?


Voilà ma Smart léçon



Domani la mia classe 3^D andrà a vedere, presso l'Anfiteatro Flaiano di Pescara, lo spettacolo teatrale Così è se vi pare, di Luigi Pirandello. Dunque, questa mattina, abbiamo parlato di quest'opera e discusso su cosa sia la verità. Esiste la verità? e, se esiste, dove si trova? la si può riconoscere facilmente? E oggi che sembra così facile avere la realtà sotto i nostri occhi siamo davvero capaci di vederla o nonè ancora più difficile riconoscerla, frammentata come sembra essere divenuta, in migliaia di punti di vista?

E' diventata dunque, la verità, null'altro che percezione?


Ecco la Smart lezione di oggi:













un moment du spectacle realisé par Teatri d'Abruzzo, Teatro Stabile dell'Aquila e Regione Abruzzo




Devoirs pour tous/ Compiti per tutti:

1. Rispondere alle domande individualmente per discuterle insieme dopo lo spettacolo

2 webquest sull'opera di S. Botticelli, La Calunnia, per inserirla nel nostro discorso

3.biografia di L. Pirandello

Infine, l'ultima domanda:

4. e la menzogna, che cos'è? un bisogno? o non piuttosto un piacere?




1. Repondre aux questions individuellement pour les discuter après le spectacle

2. webquest sur l'oeuvre du peintre S. Botticelli, La Calomnie, pour l'insérer dans notre discours

3. Biographie de L. Pirandello

Enfin, la dernière qustion:

4. et la mensonge, qu'est ce que la mensonge? un besoin? ou non plutot un plaisir?


L'opera completa in .pdf / L'oeuvre complète en .pdf (en italien):

cosìèsevipare.pdf


Il fileSmart in .pdf / La léçon en .pdf:

cosìèsevipare.pdf





Vues : 402

Commenter

Vous devez être membre du groupe « L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Rejoindre L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls

Commentaire de Vincenzina Pace le 9 novembre 2010 à 21:44
Bien sur, Vincent! Parlons -en
Commentaire de Vincent Mespoulet le 9 novembre 2010 à 19:29
A propos du séisme d'Aquilée, Vincenzina, un réseau de prof palestiniens proposent de participer à l'aide, pour inverser la solidarité europe-palestine en Palestine-Europe.. Cela t'intéresse ?
Commentaire de Vincenzina Pace le 9 novembre 2010 à 18:09
Il a été vraiment un très grand spectacle; surtout ce qui avait une forte prise était le nnouveau contexte douloureusement "offert" par le séisme du 06 - 04 - 2009, uni à l'oeil de la caméra télévisive qui projetait sur le fond le néant d'intéret à la verité des talk show, où la seule chose qui compte est le gossip et l'"Y etre" du moment. Et la spectacularisation de la tragédie, où se pert toute humanité....
J'espère que mes élèves aient compris toute l'énormité de cet enfer quotidien où l'idéntité n'importe plus, si elle n'est aumoins protéiforme......
Commentaire de Gianina Buruiana le 9 novembre 2010 à 10:56
Thank you Vincenzina for this wonderful lesson!
Commentaire de Vincenzina Pace le 8 novembre 2010 à 22:19
Merci, Vincent :) aussi pour la belle page de Leone De Castris.
Pirandello se revèle toujours actuel, toujours plus actuel. J'aime beacoup cette pièce, pour l'escave dans le vice petit-bourgeois d'épier et mettre àla loupe la vie des autres sans aucun but de les comprendre, de les connaitre, mais seulement d'en etre des voyeurs....
Commentaire de Vincent Mespoulet le 8 novembre 2010 à 21:54
Quel beau travail !
Voici un extrait en français d'une étude sur Pirandello disponible sur le web:

Université Rennes 2
Colloque International
« L’Imprimé et ses pouvoirs dans les pays de langues romanes »
Les 5, 6 et 7 octobre 2006.
Gérard Vittori
Professeur à l’Université Rennes 2.

Pirandello, l’écrit, l’écriture.

L’œuvre que le critique Leone de Castris a qualifié de parabole fondatrice, et qui pourra nous guider dans notre investigation sur le texte social est la pièce théâtrale intitulée A chacun sa vérité, en italien, et de façon certainement bien plus parlante Così è (se vi pare) (1917) où se marque l’assertion d’une réalité donnée comme objective immédiatement tempérée, relativisée, par le problématique assentiment à celle-ci qui peut exister ou ne pas exister : le plan dit objectif est identique à celui des subjectivités, il n’a que la valeur que les subjectivités veulent bien lui accorder. Mais quel est ce « c’est ainsi » (così è), quelle est cette réalité de référence et même cette vérité puisqu’il s’agit d’une réalité reconnue par un jugement qui dit ce que sont les choses et donc qui conforme, rend adéquate au réel sa formulation ?
Cette réalité recherchée derrière le langage et le voile qu'il semble constituer est l'assomption d'une identité, entre deux possibilités antinomiques l'une de l'autre. Mais surtout le discours que tiendra Madame Ponza (puisque c'est elle qui au centre des débats) viendra confirmer l'un des deux discours qui s'affrontent: celui de Monsieur Ponza et celui de Madame Frola (peut-être sa mère, peut-être sa belle-mère), chacun disant de l'autre qu'il est fou, c'est-à-dire que le rapport de son discours au réel n'a pas de consistance. On attend donc de Madame Ponza que, se prononçant sur elle-même – sur son identité – et se prononce en même temps sur la folie ou non de madame Frola, sur la folie ou non de Monsieur Ponza. Madame Ponza est donc sommée de décliner son identité; elle doit donc dire comment elle appartient au texte social qui définit les identités. Il s’agit donc pour elle de décliner son identité, de dire comment elle s’identifie elle-même – à savoir comment elle se connaît et se reconnaît – dans ce système par quoi elle sera reconnaissable par les autres, qui ainsi on t’illusion d’avoir accès à sa réalité. Nous disons bien illusion, et c’est ce que madame Ponza manifeste par sa réponse, énigmatique certes, mais en même temps révélatrice :
« Madame Ponza – quoi ? la vérité ? elle n’est que ceci : que moi je suis, effectivement, la fille de madame Frola. Tout le monde – Ah ! Madame Ponza – et la deuxième femme de monsieur Ponza […] Le Préfet – Ah, non, pour vous-même, vous devez être l’une ou l’autre ! Madame Ponza  - Non messieurs. Pour moi, je suis celle que l’on croit que je suis. Laudisi – Et voilà , messieurs, comment parle la vérité ! »
Madame Ponza brouille les pistes en assumant successivement des identités contradictoires, donnant ainsi une représentation de la vérité comme définitivement énigmatique et inaccessible. Les autres ont sollicité madame Ponza sur sa mêmeté, la sommant d’énoncer elle-même cette mêmeté (pour reprendre le terme employé par Ricoeur dans Soi comme un autre). Ce qu’ils n’ont pas été en mesure de saisir, c’est que l’ipséité ne peut pas répondre de la mêmeté, l’ipséité ne peut pas assumer valablement, c’est-à-dire significativement, la mêmeté. Derrière la mêmeté de ce que l’on peut être pour les autres, il n’y a pas d’identité constituée, si ce n’est factice. C’est cette facticité d’une identité socialement définie que madame Ponza met à jour. Le personnage affirme au contraire que sa réalité d’être se redéfinit chaque fois, dans chaque relation : l’identité est paradoxalement marquée par la variabilité, elle ne s’établit comme une entité donnée une fois pour toutes, et repérable dans les signes, elle s’élabore chaque fois dans la relation, ou mieux, l’identité est cette relation même de la conscience à autrui. Ici, dans Così è (se vi pare) c’est dans l’écart qu’introduit madame Ponza entre ipséité et mêmeté que peut apparaître toute la facticité de la mêmeté.

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Michel Truffer a partagé son billet sur Facebook
22 sept. 2018
Sami Jarkas a commenté l'album de Sami Jarkas
11 mars 2018
Album publié par Sami Jarkas
11 mars 2018
Sami Jarkas a partagé son billet sur Facebook
11 mars 2018
Sami Jarkas a partagé sa discussion sur Facebook
11 mars 2018
Sami Jarkas a partagé sa photo sur Facebook
10 mars 2018
Sami Jarkas a partagé sa discussion sur Facebook
10 mars 2018
Sami Jarkas et G. Mat sont désormais ami(e)s
10 mars 2018
Peyrard est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
4 déc. 2017
anterrieu est désormais membre de L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls
12 nov. 2017

Badge

Chargement en cours…

© 2019   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation