Je pars

De guerre lasse, je pars.
Ce lointain puéril me fait gémir.
Blanc de rage, je pars
Las, que d’être là à me travestir

Foin de guenilles et d’oripeaux
Je n’en veux et n’en puis plus
Aux orties je les lancent, je suis nu,
Rien que le vent cinglant ma peau.

Les gens passent et se gaussent :
Quel balot, sans même de sabots !
Se retournant, du doigt, ils me tancent :
Voyez-le vêtu de rien comme un nigaud !

De ces moqueries aigries je n’ai cure,
Il me faut dépasser ce que j’endure
Et mener mes pas vers le couchant
Qui me fera voir le dernier chant…

Celui d’un cygne si noir
qui je le crains est mon miroir
Reflet de mon âme, de mon cœur ?
Quoi ? est-ce déjà l’heure ?

Vues : 19

Commenter

Vous devez être membre du groupe « L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Rejoindre L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls

Commentaire de Hassina le 24 juin 2009 à 16:39
Heureusement! Ce n'est qu'un poème...........triste pour moi.
Commentaire de Vincenzina Pace le 24 juin 2009 à 15:21
Chaquun est double et l'alégrie meme ne nait que dans la solitude
un salut :)
Commentaire de Michel Truffer le 24 juin 2009 à 11:45
Ce n'est qu'un poème ! :)
Commentaire de Hassina le 24 juin 2009 à 11:28
Bonjour Michel, c'est vrai que nous avons tous des moments d'égarement dans notre vie mais, il n'est pas question pour toi de partir, car nous avons besoin de poètes comme toi pour faire bouger les choses dans ce monde injuste longue vie à toi et que Dieu te protège inchallah!
Commentaire de Michel Truffer le 24 juin 2009 à 9:20
Si si c'est moi aussi, mais l'autre facette plus sombre !
Commentaire de Hassina le 24 juin 2009 à 0:16
Bonsoir Michel c'est un poème triste ce n'est pas du tout toi tu es plein d'humour et de vitalité.

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Badge

Chargement en cours…

© 2017   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation