POUR TOI, MON AMOUR INCONNU...

La première fois 

Que je t'ai vu,

Un soir d'automne

Plein de travaux,

Plein d'espoirs...

Espoir de te rencontrer.

 

La première vue

Comme une bouffée de vent toxique,

Doucement et magiquement

Pénétrer dans mon p'tit cerveau.

Mon coeur se met à battre si vite,

Mon corps se chauffe comme les charbons d'un feu,

Mes bras tremblés,

Mes pieds immobiles,

Ma tête devient vide

Je n'entends rien

Je ne vois rien

Je ne me sens rien

Car je suis entourée 

Par une épaisse couche de brouillard 

Qui contient toutes tes images.

 

La première rencontre,

Juste quelques minutes

Mais pour toujours ca reste.

Ton parfum 

Ton souffle 

Ta voix

Ton visage

Tes yeux...

Tous brulent mon coeur.

 

Le temps passe, passe et passe

Silencieusement...

La première fois est devenue la dernière.

 

Et si je pouvais 

Te rencontrer plus tôt,

Je prendrais le temps de découvrir 

Je te séduiserais par ma naiveté,

Et puis t'emmènerais dans mon monde

Où le roi serait toi, et moi ta reine

Mais si seulement je pouvais...

[Jeanne]   

Vues : 15

Commenter

Vous devez être membre du groupe « L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls » avant de pouvoir ajouter des commentaires!

Rejoindre L'Ecole Hors les Murs - School Beyond The Walls

Commentaire de Bùi Thục Anh le 16 février 2011 à 15:41
très mignon poème;)))
Commentaire de Michel Truffer le 16 février 2011 à 13:34

Pas vraiment beaucoup de fautes ;)


 

POUR TOI, MON AMOUR INCONNU...

La première fois

Que je t'ai vu,

Un soir d'automne

Plein de travaux,

Plein(e) d'espoirs...(féminin?!)

Espoir de te rencontrer.

La première vue

Comme une bouffée de vent toxique,

Doucement et magiquement

Pénètrer dans mon p'tit cerveau.

Mon coeur se met à battre si vite,

Mon corps se chauffe comme les charbons d'un feu,

Mes bras tremblent,

Mes pieds immobiles,

Ma tête devient vide

Je n'entends rien

Je ne vois rien

Je ne mesens rien

Car je suis entourée

Par une épaisse couche de brouillard

Qui contient toutes tes images.

La première rencontre,

Juste quelques minutes

Mais pour toujours ça reste.

Ton parfum

Ton souffle

Ta voix

Ton visage

Tes yeux...

Tous brulent mon coeur.

Le temps passe, passe et passe

Silencieusement...

La première fois est devenue la dernière.

Et si je pouvais

Te rencontrer plus tôt,

Je prendrais le temps de découvrir

Je te séduiserais par ma naiveté,

Et puis t'emmènerais dans mon monde

Où le roi serait toi, et moi ta reine

Mais si seulement je pouvais...

[Jeanne]

Commentaire de Truong My Linh le 16 février 2011 à 11:52
Merci monsieur, y a t-il des fautes de grammaires ?
Commentaire de Michel Truffer le 15 février 2011 à 19:53
Très joli poème inspiré !

Supporters

Be Creative ! Make your Difference !

Activité la plus récente

Groupe publié par Vincent Mespoulet
hier
Jan Theuninck a commenté l'article L’art est inutile de Jan Theuninck.
"cfr  Ben Vautier : "L'art est inutile, rentrez chez vous " "
17 janv.
Cécile Michels a commenté l'article L’art est inutile de Jan Theuninck.
"Quand je les ai un jour tous envoyé paître j'ai enfin eu le temps de me…"
17 janv.
Vincenzina Pace a partagé son billet sur Facebook
14 janv.
Billet de Vincenzina Pace
14 janv.
DOïNA-MARIA TUDOR a commenté la photo de DOïNA-MARIA TUDOR
Miniature

BONHEUR

"Mille MERCIS de votre commentaire, Monsieur !!!      Que le Nouvel An exauce…"
30 déc. 2013
Rezki a commenté la photo de DOïNA-MARIA TUDOR
Miniature

BONHEUR

"Très jolie photo. J'adore !!"
30 déc. 2013
Hassina a partagé son billet sur Facebook
18 déc. 2013
Hassina a partagé son billet sur Facebook
18 déc. 2013
Terra Hocine a mis à jour son profil
15 déc. 2013
M. Antonella Perrotta a mis à jour son profil
28 nov. 2013
Billet de Jan Theuninck

L’art est inutile

L’art est inutile quand ils m’ont envoyé un communisteje lui ai dit de se renseigner auprès de la…Plus
13 nov. 2013

Badge

Chargement en cours…

© 2014   Créé par Vincent Mespoulet.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation